Marie Marvingt

LES HAUTEURS


                          "J'ai le mal des hauteurs, et je n’en veux pas guérir."

                                                                                           Marie Marvingt


                          "Nous devons voler et tomber ... voler et tomber ... jusqu’à ce

                          que nous puissions voler sans tomber."

                                                                                           Otto Lilienthal, 1896


Marie Marvingt et les débuts de l'aviation sont presque inséparables. Elle est montée aux cieux à une époque où 87% de tous ceux qui sont allés en haut sont retombés en bas -- pour ne pas le dire trop doucement -- morts. Elle a perdu beaucoup de ses amis, ses copains, ses camarades d'aviation. Et malgré tout, elle continuait à mettre son casque et à grimper dans ces bicyclette volantes.

Elle aussi a failli mourir plusieurs fois, mais sa carrière s'est tout de même distinguée par des "premières" et surtout, pour cette fiancée du danger, de l'aventure et de joie. Troisième femme au monde à obtenir son brevet de pilote, elle a établit les premiers records des femmes en aviation (parce qu'elle a insisté pour qu'on note ses vols officiellement -- avant, personne ne comptabilisait les records des femmes). Elle était aussi, non officiellement, le premier pilote bombardier féminin.

Avant et durant ses expériences en aviation, elle pilotait des aérostats. Elle fut la première personne, homme ou femme, à traverser la mer du Nord en ballon, direction France-Angleterre.  Avant Marie, tous s'étaient tués en l'essayant. Elle fut aussi la première femme à traverser la Manche en ballon.


                                      "Il est si délicieux d'être oiseau!"

                                                                        Marie Marvingt